Autoportraits

Papiers collés sur bois
/
30X60cm

Une série de trois tableaux autoportraits réalisés pour essayer une nouvelle technique de collage de l'ordre du détail. Les pigments de papiers sont ici réduit à leurs dimensions minimales et le travail s'opère dans la précision. Un long travail de patience pour agencer ces éléments et apréhender une technique neuve inspirée de la peinture des grands mouvements de l'histoire de l'art pictural. Le papier est choisit dans la presse quotidienne: Le monde; Le New York Times; Le courrier international. L'objectif visé est d'avoir au final une série de tableaux très proche variable en couleur en fonction des impressions des grands tirages. Clin d'oeil aux médias et aux regards différents autour d'un même évenement, d'un même personnage.

Singulier monde, que celui du rêve ! Les pensées, les paroles intérieures, en dedans, se pressent, fourmillent. Tout ce petit monde se hâte de vivre avant le réveil, qui est sa fin, sa mort à lui.  Jules Renard

Auteur: Olivier Rasquin

Nombre de vue de la page: 
31

Dans la même catégorie

Un flot bleu inquiète et paralyse les beigneurs.

L'arbre se dessine en ombre sur le papier, l'important est d'en regarder la cîme.

Un embouteillage monstre provoque des files jusqu'à Petouchnoc. Plusieurs heures d'attente à partir d'ici.Soyez patient.

Un univers naît à l'arrivée de chaque individu.

Sans lunettes, ils se consument sur la plage.

Quelque chose frôle le navire.

Une vague qui touche notre âme.

Un vent âcre et trouble souffle sur l'océan.

Un calme implacable sort de cette vallée ou les hommes n'habitent plus.

Une forme enigmatique refroidit le bateau et l'empêche d'avancer plus loin.

Un paysage se crispe sous les coups de volant.