The malformation of the chapel

Peinture sur bois
/
30X60cm

Satire du monde de consomation et de l'expension mutante des villes qui ne cesse de s'accroitre aux dépens des hommes qui les habite. Regards sur le monde de la construction et de l'immobilier qui perd toute notion humaine et aux volontés des puissants de changer les paysages urbains à grands coups de décisions unilatérales et arbitraires. Critique de la morcelisation à outrance du paysage par les geomètres et les notaires qui observent leur monde partir en friche en toute bonne conscience.

Série de tableau plus intime dans la lignée des grands formats de 2013 prenant les supports choisis comme défouloir artistique et ou le tableau est considéré comme un dévesoir de la psyché humaine. Le but de la démarche est de laisser les images fortes et les clichés s'exprimer à l'extérieur de soi plutôt qu'à l'intérieur. Le format choisit est plus petit que les travaux précédent tout en gardant le même rapport de taille.
Nombre de vue de la page: 
29

Dans la même catégorie

Un géant sur la table d'opération.

Les soumis portent le monde et le font avancer à pas lent.

Le cochon, une espèce en voie de disparition.

Quatre femmes tirent leur lait pour l'humanité.

Un barbecue d'hiver qui tourne mal.

Une attente interminable pour le paradis.

une danse maccabre pour sauver l'enfant qu'il a dans les bras.

Des hommes tournés bien à l'envers.

Des enfants par dessous les bras.