Walking from water front

Aquarelle et Acrylique
/
25 X 10 cm

Un homme grisonnant face au vent regarde au loin ces passants fantôme à contre-sens. Dans ses poches, le restant d'un avenir et son fardeau. Plus il pose les pas devant lui, plus le vent le glace. Plus il avance et plus il a froid. Le vent implacable l'empêche d'avancer. Trop puissant et trop frais, il ne peut plus tenir ses doigts glacés. Ses cheveux vollent par paquet en riant avec les oiseaux qui dépeignent au dessus de lui de grands mouvements. L'homme rebrousse chemin et se faisant porter par son boureau, sourit au doux souvenir des sensations.

Série d'aquarelle réalisée sur site début du printemps, et terminé au chaud. Essai de marine à l'aquarelle, le plus difficile étant la gestion du matériel face aux vents importants et la température inadéquate à la peinture. les peintures prennent pour thèmes les côtes belges, leurs teintes et leurs mouvements.
Nombre de vue de la page: 
21

Dans la même catégorie

L'artiste joue de son crayon et accompagne le groupe.

Quelqu'un quelque part vous observe avec attention.

Ou comment dessiner en hiver avec des gants.

Des témoignages de notre temps et de nos espaces qui font contrastes.

Un bon nombre de personnages informes apparaissent sans raison.

Des traits de charbon et des taches de couleurs pour reproduire la réalité.

Excusez moi, avez vous un bic?

Une source de formes au dessus de nos têtes.

Dans son vêtement aux couleurs naturelles, il se fond dans la nature et les animaux le regardent passer.

Un monument de brouillard émerge des flots au petit matin.

Un ami pour la vie.

Une pêche peu commune pour commencer l'été.

Un homme passe la nuit au zoo.

Une encre noire pour la forêt des lumières.

Des dessins d'aujourd'hui dans la ville de demain.

Des tonneaux de bière contre ce croquis.

Le dessinateur trace des lignes courbes pour épater le village.

Des couleurs qui s'échappent de son journal.

Les pilotes du ciel rêvent en noir et blanc

Il boit la tasse en mangeant son pinceau.

Citoyens soucieux du monde à l'abandon.

Des fleurs pour éviter les larmes.

Des paroles de comédiens pour tenir debout.